Les derniers revirements en matière de gestion de l’épidémie placent une fois de plus les personnels dans une situation impossible, en proie à des injonctions contradictoires et au décalage entre la communication ministérielle et la réalité.