Gréve du BAC : dommages collatéraux

Le Sgen-CFDT demande une prime pour la surcharge de travail des administratifs. La rectrice s'engage... Mais depuis c'est une nouvelle rectrice à l'académie de Dijon!

Surcharge de travail

Les personnels administratifs ont été réquisitionnés en juin pour assurer le bon déroulement des épreuves du Bac. Ils ont du assurer ce rôle en plus de leur charge de travail habituelle. Et les fins d’années, dans les établissements sont déjà particulièrement chargées.

De même plutôt dans l’année, les personnels des DSDEN ont eu à souffrir de la mauvaise organisation du mouvement du 1er degré. De nombreuses heures supplémentaires et même des jours fériées ont été nécessaires pour réussir à faire fonctionner le nouveau logiciel. Les personnels ont assumé les conséquences d’une mise en place, en urgence, sans aucune phase de test préalable.

Une prime, oui mais…

Le Ministre a répondu favorablement mais les promesses n’engagent que ceux qui les prononcent. La rectrice a promis également de rémunérer les personnels concernés sauf qu’aucune note n’est parvenue dans les établissements pour désigner les bénéficiaires. De plus, notre syndicat dénonçant « l’obscurité » autour de cette affaire, a fait admettre à la rectrice que cette prime serait ponctionnée sur l’enveloppe globale allouée à toutes les personnels BIATSS. Elle imputerait donc l’enveloppe déjà bien maigre de la prime de fin d’année. Puisque le ministère n’avait en aucun cas abondé les rectorat d’une enveloppe supplémentaire.

Blanquer menteur ça rime avec poker menteur. Pour le ministre, les personnels sont des pions ou des numéros et il n’a que peu de considération pour eux, en voici à nouveau la preuve.

Mépris envers les fonctionnaires, le gouvernement le prouvait déjà par le gel du point d’indice. Il le prouve sur la réforme des retraites en opposant le privé au public. C’est une technique déjà utilisée par le gouvernement de Sarkozy. Mais un acharnement envers les classes les moins aisées et les personnels « des coulisses » qui se chargent du fonctionnement, de l’organisation, des finances » des établissements… C’est tellement facile et méprisable.