Que faire si on pense avoir repéré un élève, un parent d’élève en voie de radicalisation ?

Un formulaire en ligne : « atteinte à la laïcité »radicalisation

Les personnels de l’Éducation nationale se sentent parfois seuls face à une situation où ils pressentent que le principe de laïcité est remis en cause. Avec le formulaire en ligne « atteinte à la laïcité », ils ont désormais la possibilité de faire part d’une situation dont ils ont été témoins ou d’une difficulté qu’ils rencontrent sur ce sujet qui est au cœur des fondements de l’école républicaine.

Ressources et outils éducatifs de prévention de la radicalisation

La lutte contre la radicalisation nécessite la mobilisation de tous les personnels de l’éducation nationale pour intervenir le plus en amont possible et interrompre le processus d’engagement dans la radicalisation violente. De nombreuses ressources pédagogiques et éducatives sont disponibles à destination des enseignants sur eduscol.

Contacter le CAPRI

Le projet de l’association  CAPRI (Centre d’action et de prévention contre la radicalisation des individus) est centré sur la prévention de la radicalisation, qui s’entend à la fois comme de la prévention primaire, c’est-à-dire la lutte contre les facteurs de risques de la radicalisation, mais également de la prévention secondaire, c’est-à-dire l’arrêt du processus.

Toute personne, famille, éducateur, enseignant peut saisir le CAPRI s’il pense être confronté à une situation de radicalisation. L’équipe pourra alors conseiller et accompagner la personne au mieux, de manière confidentielle et gratuite. Dans un second temps et avec l’accord de la personne, elle pourra proposer une intervention adaptée.

Les correspondants « gendarmerie sécurité »de l’école

Le correspondant « gendarmerie – sécurité de l’école » est le commandant de la brigade territoriale sur la circonscription de laquelle est implanté l’établissement scolaire concerné.
Il établit des relations fréquentes et personnalisées avec le chef d’établissement (ou son représentant). Avec l’accord du chef d’établissement, ces relations peuvent, le cas échéant, s’étendre aux membres de l’équipe enseignante, aux personnels d’éducation ainsi qu’aux personnels médicaux, infirmiers et sociaux dans le respect des règles de chacune de ces professions en matière de secret professionnel. L’objectif est, dans tous les cas, de créer des liens permettant de prévenir efficacement les situations de tensions et de violence qui pourraient survenir.

En savoir plus en lisant le BO du 23 avril 2002